Accueil Histoire de Venise Histoire du Carnaval Confection des masques Confection des costumes Informations pratiques Hôtels de Venise Programme 2014

 

 

 

 

 

 

 Carnaval de Venise.

Le Plus beau carnaval au monde.

Quelques informations concernant les quartiers de Venise.

 
 

Castello

 

Le sestiere de Castello est un quartier quasimment inconnu des touristes.
Pourtant c'est un endroit qui regorge de curiosités qui valent la peine d'être découvert.
Notamment, l'église Santi Giovanni e Paolo, la Scuola di S. Girogio degli Schiavoni et surtout l'Arsenal, l'ancien coeur de la puissance vénitienne.
De l'Arsenale, vos pas vous mèneront vers la petite île de San Pietro ou l'église S. Pietro di Castello vous attend. Cette église fut la cathédrale de Venise jusqu'en 1807. Elle vaut donc la ballade pour vous y conduire.

Le désir vous prendra peut-être d'échapper à la foule et de vous éloigner d'une piazza San Marco bondée. À quinze minutes à l'Est de celle-ci, la Venise des Vénitiens continue de vivre, intacte, comme à Castello, un quartier populaire et animé. Dans le plus vaste et le plus peuplé des six sestieri (quartiers) qui composent Venise, le linge sèche encore aux fenêtres, les personnes âgées font tranquillement leurs courses et les bambini jouent au foot dans la rue.


Castello, quartier des pirates de l'Adriatique
En remontant le fondamenta S. Anna, on dépasse une gondole amarrée au quai et remplie de fruits et légumes où les gens du quartier viennent remplir leur cabas avec de petits artichauts violets de Ligure, des asperges de Vénétie ou de la salade de Trévise. Un peu plus loin, le poissonnier dispose ses soles, ses rougets et ses seiches avec lesquelles on prépare les délicieux spaghetti al nero di sepia (à l'encre de seiche), plat typique à goûter absolument.

Plus loin sur la gauche, jetez un œil dans la calle delle Furlane qui aligne de modestes bâtisses du 18e s. semblables à celles qu'on trouve dans le Frioul. Leurs habitants venaient chercher à Venise du travail. Les femmes étaient employées comme lavandières, nourrices et servantes.

Voici maintenant la via Garibaldi (la seule à Venise à porter le nom de via), la plus large de la ville (17,5 m) qui occupe l'ancien rio di Castello comblé sur ordre de Napoléon. Aérée, animée, ponctuée de nombreux cafés, bars à vins et de quelques bonnes petites osterie, la via Garibaldi est très agréable à parcourir. Dans ce quartier populaire, le matin, on prend plutôt un'ombradi vino (un verre de vin) qu'un café - un prosecco par exemple ou un ballon de blanc. S'il y a des cicheti, ces délicieux petits amuse-gueules vénitiens, alors c'est encore mieux !

Juste à côté, une trattoria baptisée Sottoprova - qui signifie la "conditionnelle" - évoque le passé carcéral de certains des habitants de Castello. Après la Seconde Guerre mondiale, le quartier, occupé par les forces armées américaines, débordait d'animation, avec l'arrivée des premiers juke-box et de nombreux orchestres. Les jeunes se livraient à toutes sortes de trafics (pénicilline d'abord, puis cigarettes ensuite) grâce à des hors-bord puissants qui leur valurent le surnom de "pirates de l'Adriatique".

L'Arsenal
Pièce maîtresse du quartier de Castello, voici maintenant l'Arsenal - véritable ville dans la ville, aujourd'hui en grande partie à l'abandon - qui fit de Venise la puissance maritime que l'on sait. À l'apogée de la Sérénissime, c'était le plus grand chantier naval d'Europe : 5000 ouvriers construisant jusqu'à deux bateaux par jour y formaient un genre d'aristocratie.

Le portail, fortement marqué par l'Antiquité, avec ses lions, ses statues mythologiques et ses colonnes de marbre grec, représente la première œuvre Renaissance de Venise (1460). Le plus grand des lions, à gauche, rapporté à Venise en 1692 comme trophée de guerre, gardait l'entrée du port du Pirée à Athènes.

Tout autour de l'Arsenal habitaient non seulement des ouvriers et des marins vénitiens, mais aussi des Arabes, des Turcs, des Byzantins, des Syriens, des aventuriers des quatre coins du monde et d'anciens esclaves. Le quartier formait une mosaïque de nationalités unique au monde.

Guère étonnant que Corte Sconta, le restaurant préféré d'Hugo Pratt, soit situé à deux pas, calle Pestrin. Cette adresse connue de tous les Vénitiens excelle dans la préparation des poissons, des crustacés et des coquillages. Une autre manière de prendre la mer...
source : http://fr.viamichelin.ch/web/Datasheet/cb587a6bc50766e72cc1722e9d2e9f57/125195/Castello%20:%20la%20Venise%20des%20V%C3%A9nitiens%20!

Les hôtels

Danieli Starwood Hotels & Resorts
Au bord du bassin de Saint-Marc

Gabrielli-Sandwirth
Au coeur de la Venise authentique

Hotel Sant'Elena
A 10 minutes de vaporetto de la place Saint-Marc

Londra Palace
Certaines chambres donnent sur la lagune

Metropole
Face à l'île de S. Giorgio

Wildner
Une pension bien située

Sant'Anna
Une petite pension familiale bien tenue

 

Les Restaurants

Al Covo
Une des meilleures table de la ville de Venise

Corte Sconta
Un restaurant loin des circuits touristiques

Do Leoni
Un restaurant à découvrir. Sa terrasse en été

Osteria Oliva Nera
Cuisine de la mer

Alle Testiere
Un petit restaurant qui vaut le détour

Al Mascaron
La trattoria vénitienne authentique

La Piscina
Venez découvrir son restaurant-terrasse au bord de l'eau

All'Aciugheta
Un fameux restaurant. A découvrir

Osteria Santa Elena
Venez y goûter l'araignée de mer ou sa poêlée de palourdes

 

 

 

 

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez sur ce site ? Faites maintenant une recherche sur le net ...
Recherche personnalisée
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Site créé pour Le Carnaval de Venise - Histoire de Venise, Histoire des masques et costumes - Informations sur Venise - Hotels - Restaurants - Magasins

Toutes les images sont protégées par Copyright et droit d'auteurs. Si vous souhaitez utiliser une image, contactez-nous...

Cette page a été vue fois.