Accueil Histoire de Venise Histoire du Carnaval Confection des masques Confection des costumes Informations pratiques Hôtels de Venise Programme 2014

 

 

 

 

 

 

 Carnaval de Venise.

Le Plus beau carnaval au monde.

Quelques informations concernant d'autres partie de Venise.

 
 

Burano

Le programme de l'année 2009 du Carnaval de Venise est connu, il sera le même qu'en 2008 : 6 quartiers pour 6 sens.

BURANO 

LE TRADITIONNEL CARNAVAL DE BURANO
Une fête pour toute l'île pour conclure le Carnaval 2009 avec le retour d'une tradition précieuse et antique e une grande surprise en soirée.
Mardi 24/02, à partir de la fin de l'après-midi sur l'île de Burano

Burano, l'île des dentellières aux maisons multicolores.
Burano vit de l'économie du merletto, la dentelle.
A Burano, point de palais ou de vastes cathédrales, mais une multitude de petites maisons cubiques de couleur vives.
La faim vous conduira vers les nombreux restaurants de poissons.

Burano comprend une population de 4.000 habitants, se situe au nord de la Lagune et est connue pour sa fabrication de dentelle (du verre à Murano, de la dentelle à Burano)

À quelques 45 min. de Fondamenta Nuove, face à Torcello, cette île séduit immédiatement le visiteur par ses couleurs qui lui confèrent une gaîté particulière.
C‘est l‘île de la dentelle et vous ne manquerez pas d‘être sollicité par les nombreuses boutiques vous proposant quelques échantillons de cet art local qui s‘implanta ici au début du 16e s. : réalisée aux fuseaux ou à l‘aiguille, elle est célèbre par sa légèreté comme par la variété de ses points, et par ses motifs de feuillages agrémentés de ramifications et de bouquets de fleurs d‘une finesse remarquable. Ce sont les dentellières de Burano qui, appelées en France par le ministre de Louis XIV, Colbert, seront à l‘origine de la vocation dentellière de villes comme Alençon et Argentan.
Il ne vous faudra guère de temps pour faire le tour de cette petite île, coupée en quatre par des canaux : vous en retiendrez ses petites maisons basses aux crépis de couleurs parfois très vives et contrastées qui se reflètent dans l‘eau des canaux qu‘enjambent de petits ponts de bois et sur lesquels sont amarrées des barques de pêches. Rapidement vous atteindrez la place Galuppi, consacrée à la grande gloire locale, le musicien Baldassare Galuppi, connu sous le nom de Buranello (1706-17065), maître de chapelle à saint-Marc, qui composa de remarquables sonates pour clavecin et mit en musique vingt livrets de Goldoni.

 

Les Restaurants

Da Romano
Superbe cuisine de la mer

Al Gatto Nero
Le second plus célèbre restaurant de Burano


«Burano est une société idéale. Sur cet îlot, il n'y a ni pauvres ni riches. Tout le monde a son petit bateau et les maisons multicolores ont toutes la même taille. Pour saisir la magie de Burano, il faut y passer la nuit. Vers 17 heures, quand le dernier vaporetto s'en va, l'île reprend son rythme immuable. On boit un verre avec les pêcheurs sur les berges du canal della Giudecca. Ils racontent des histoires qui remontent à vingt générations.»
Philippe Starck

Bovo Ruggiero, dont la famille est ancrée à Burano depuis quinze générations, a repris cette auberge en 1953. Une trattoria authentique, où Bovo et sa femme, Lucia, préparent des sarde in saor, petites sardines frites marinées dans du vinaigre de vin, des oignons, des raisins secs et des pignons. 35 euros par personne.
Via Giudecca 88, (39)-041-73-01-20.

Un café avec terrasse sur la rue principale de l'île. La famille Palmisano se transmet de génération en génération la recette du bussola, le gâteau typique de Burano, à base de farine, d'oeufs, de beurre et parfumé à la vanille. Simple, mais un vrai délice à deguster avec un capuccino onctueux.
Via Baldassare Galuppi 351, (39)-041-73-02-08.

Dès l'aube, Bruno, alias «radio Venise», délivre les dernières nouvelles concernant la Sérénissime. Les habitants se donnent rendez-vous autour de ses étals de poissons et de crustacés pour discuter. Bruno fournit les meilleurs restaurants de la lagune. Il parle le français, l'anglais et se fait un plaisir de renseigner le visiteur.
Via San Martino Sinistro, (39) -041-73-54-90.

Il n'y a pas d'hôtel à Burano, mais on peut loger chez l'habitant. La Signora Vanna, propriétaire d'un magasin de dentelles, loue des petits appartements au décor contemporain avec vue sur le clocher de l'église San Martino. Un exemple: un deux-pièces de rêve, avec chambre double, séjour, cuisine et une petite terrasse fleurie (100 euros la nuit pour deux, 120 euros pour quatre). Juste en bas, le marché aux légumes et la boulangerie Costantini.
San Martino Sinistro 230, (39)-041-73-07-48.

Un restaurant extraordinaire, créé en 1900, dans un ancien atelier de dentelles. 450 tableaux de maître recouvrent les murs. A l'image du Salon des refusés, le lieu a accueilli les artistes d'avant-garde, bannis des premières biennales de Venise. «J'y ai passé des journées entières à dessiner, assis à la même table. J'avais 20 ans», raconte le designer. Chez Romano, on cuisine au feu de bois. C'est l'un des rares restaurants où l'on prépare encore le risotto de go, de minuscules poissons, succulents. Les quenelles ricotta et mascarpone, saupoudrées de sucre glace et d'un fond de vin rouge et de miel, sont émouvantes. 50 euros par personne.
Via S. Martino 221, (39)-041-73-00-30.
Source : http://www.lexpress.fr/styles/voyage/philippe-starck-devoile-ses-bonnes-adresses-a-venise_757358.html?p=2

 

 

 

 

 

 

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez sur ce site ? Faites maintenant une recherche sur le net ...
Recherche personnalisée
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Site créé pour Le Carnaval de Venise - Histoire de Venise, Histoire des masques et costumes - Informations sur Venise - Hotels - Restaurants - Magasins

Toutes les images sont protégées par Copyright et droit d'auteurs. Si vous souhaitez utiliser une image, contactez-nous...

Cette page a été vue fois.