Accueil Histoire de Venise Histoire du Carnaval Confection des masques Confection des costumes Informations pratiques Hôtels de Venise Programme 2014

 

 

 

 

 

 

 Carnaval de Venise.

Le Plus beau carnaval au monde.

Voyager et découvrir Venise.
Nous remercions le site http://www.baronbaron.com de nous avoir autorisé à reprendre les informations de leur site.

 
 


Peut-on encore parler de Venise?

L’exercice est difficile, surtout lorsque l’on se place sous la bannière des “voyages non traditionnels”. Venise relève du mythe, du fantasme, voire de la caricature, et ce n’est pas nouveau. Venise est, depuis son existence, une exception. Une cité état née de la mer, une plaque tournante entre l’orient et l’occident, elle a fait sa fortune du commerce maritime. Fille de l’Europe et de Byzance, Venise est aujourd’hui menacée de disparaître sous les flots, du fait du rechauffement de la planète.

Venise est d’ailleurs une ruine. Ses façades sont décrépies et moisies. Elles semblent sur le point de s’écrouler. Il faut circuler la nuit, à travers les canaux obscurs. C’est glauque et angoissant, c’est cette ambiance de mystère et de mort qui plane dans les albums de Corto Maltese.

Mais Venise c’est aussi la vitalité, les couleurs, le linge qui pend entre les maisons, et la lumière.

 

- venise, l’orient et la mer -

Venise n’a pas de fondation mythique, comme Rome, ni politique, comme Constantinople. Elle apparaît petit à petit dans l’Europe médiévale, se taillant une place de choix. Celle de plate forme commerciale des routes maritimes avec l’orient. Au bout de la mer Adriatique, Venise est, avec Ravenne et Torcello, un des noyaux de la culture byzantine en Italie. Et son grand chef d’œuvre, c’est la Basilique Saint Marc. Sur la fameuse place du même nom, elle déploie une opulente façade de portails sur murs couverts d’or et surmontés de coupoles.

On est loin de l’extérieur massif et austère de Hajia Sophia à Constantinople (cf. notre page sur Istanbul). En revanche, l’intérieur n’est pas sans rappeler celui de son illustre modèle. On y retrouve toute cette grandeur, cette élévation, ces voûtes couvertes d’or et de mosaïques. Et puis, au fond, la Pala d’Oro, chef-d’oeuvre de l’orfèvrerie médiévale. Personne ne vous rappellera de visiter le célebrissime trésor de Saint Marc, ni de monter au 1er étage, visiter le musée, avec les fameux chevaux, grandes sculptures qui rappellent à elles seules la puissance de Rome. Venise est la porte par laquelle sont parvenus les héritages grec et byzantin. L’église San Giorgio dei Greci, construite au XVIIe siècle par Baldassare Longhena (voir plus bas), est dédiée au rite grec orthodoxe, une des plus grandes communautés des la ville. Le musée adjacent de l’Instituto Ellenico di Studi Bizantini et Postbizantini possède quant à lui une intéressante collection d’icônes.

Autre communauté présente à Venise, les arméniens, qui ont quelques églises dans la ville, mais dont le centre le plus important est l’île de San Lazzaro (cf. notre page sur la Lagune de Venise). Qui parle de communautés et d’orient ne peut évidement passer sous silence le trop célèbre ghetto, le quartier juif de Cannaregio, avec ses ruelles pleines de mélancolie et ses immeubles gris donnant sur de petites places désertes...


La chute de Byzance n’a pas fermé les routes commerciales avec l’orient, bien au contraire. 4 siècles durant, Venise et l’Empire Ottoman vont entretenir des relations toujours ambiguës, entre admiration mutuelle et menaces réciproques. On se souvient aussi bien du voyage du peintre Gentile Bellini à la cour du sultan que de la bataille de Lépante. On peut toujours voir, sur le grand canal, la façade à portiques du Fondaco dei Turchi, qui servait d’entrepôt aux marchands turcs. Cette puissance maritime a gardé des traces bien palpables : Celle, modeste, mais émouvante, de la Dogana di Mar (douane de mer), chère à Jean d’Ormesson, sur la pointe du même nom, au bout de Dorsoduro. Plus spectaculaire est l’Arsenal, (photo ci-desssous) immense ensemble qui forme une ville dans la ville, et qui est toujours la propriété de la marine nationale italienne.

On peut apercevoir des bâtiments monumentaux, dont la Porta Magna, gardés par des soldats en uniforme, et, si on tombe sur une exposition de la Biennale, arpenter les corderies de l’arsenal, qui servent pour les expositions d’art contemporain. Deux galeries perpendiculaires de 200m de long et 10m de large, couvertes par une toiture en charpente soutenue par des colonnes. Cet espace immense, interminable et sombre évoque le grand temple de Karnak en Egypte. Un lieu fascinant!
L’attachement de Venise à la mer se ressent partout. Sur les canaux, on est frappé par les palazzi dont les façades donnent directement sur l’eau. On ne peut s’empêcher de penser à la personne pressée qui sortirait de chez elle en courant et plongerait directement à l’eau! Plus sérieusement, les palais vénitiens possèdent un embarcadère sur lequel on déchargeait directement les marchandises venues de loin. Le rez de chaussée servait d’entrepôt, les étages supérieurs étant réservés à l’habitat.

Et puis, en se promenant sur les zattere, en face de la Giudecca, accompagnés par le passage incessant des embarcations en tous genres, on découvre, au hasard d’une ruelle ou à travers une porte, un atelier de fabrication de bateaux - il reste encore quelques maîtres charpentiers qui construisent les gondoles dans les règles de l’art, une école ou un club dans lequel des enfants apprennent à naviguer...

Suite ... - venise gothique-

Source : http://www.baronbaron.com/italie/venise.html - http://www.baronbaron.com

Venise : Voyager
- venise, l'orient et la mer -
- venise gothique-
- la renaissance -
- sur les pas de Titien -
- la terriblitâ  de Tintoret -
- Veronese et Palladio ou l'art de la mise en scène -
- venise baroque -
- les fastes du XVIIIe siècle -
- venise romantique et décadente -
- venise dans la modernité -
ALLER / VENIR à Venise
DORMIR à Venise
MANGER à Venise
BOIRE / DANSER à Venise
ECOUTER / VOIR à Venise
LIRE et s'informer sur Venise

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Site créé pour Le Carnaval de Venise - Histoire de Venise, Histoire des masques et costumes - Informations sur Venise - Hotels - Restaurants - Magasins

Toutes les images sont protégées par Copyright et droit d'auteurs. Si vous souhaitez utiliser une image, contactez-nous...

Cette page a été vue fois.