Accueil Histoire de Venise Histoire du Carnaval Confection des masques Confection des costumes Informations pratiques Hôtels de Venise Programme 2014

 

 

 

 

 

 

 Carnaval de Venise.

Le Plus beau carnaval au monde.

Voyager et découvrir Venise.
Nous remercions le site http://www.baronbaron.com de nous avoir autorisé à reprendre les informations de leur site.

 
 


Peut-on encore parler de Venise?

L’exercice est difficile, surtout lorsque l’on se place sous la bannière des “voyages non traditionnels”. Venise relève du mythe, du fantasme, voire de la caricature, et ce n’est pas nouveau. Venise est, depuis son existence, une exception. Une cité état née de la mer, une plaque tournante entre l’orient et l’occident, elle a fait sa fortune du commerce maritime. Fille de l’Europe et de Byzance, Venise est aujourd’hui menacée de disparaître sous les flots, du fait du rechauffement de la planète.

Venise est d’ailleurs une ruine. Ses façades sont décrépies et moisies. Elles semblent sur le point de s’écrouler. Il faut circuler la nuit, à travers les canaux obscurs. C’est glauque et angoissant, c’est cette ambiance de mystère et de mort qui plane dans les albums de Corto Maltese.

Mais Venise c’est aussi la vitalité, les couleurs, le linge qui pend entre les maisons, et la lumière.

 

MANGER

L’Italie est un perpétuel plaisir du palais et Venise n’est pas en reste.

On y déguste, comme partout ailleurs dans le pays, des sublimes pâtes fraîches, risotto, pizza et autres délices. Mais Venise c’est aussi la mer. Les poissons y sont frais et savoureux, il suffit d’aller au marché pour s’en rendre compte.
La spécialité de la Sérénissime, c’est le poulpe, servie avec son encre, aussi noire que les gondoles, mais quel régal.
On déguste le poulpe seul, en risotto, ou avec des spaghetti.

Le nombre de restaurants et trattoria que compte Venise est incalculable.
En règle générale, on mange difficilement mal à Venise, même dans les endroits les plus touristiques. Ce qui change, ce sont les prix, qui varient selon l’éloignement à la Place Saint Marc. Et puis il y a les endroits d’exception, beaucoup plus chers. N’allez pas manger au Harry’s Bar ou au Florian, mais, si vous voulez prendre un repas inoubliable, choisissez plutôt le Ristorante Do Leoni au Londra Palace.
Ce Relais & Châteaux est situé sur la Riva degli Schiavoni, juste en face de la Lagune et de San Giorgio. La terrasse est superbe, la carte aussi. Plats de fruits de mer absolument extraordinaires, signalons quand même l’existence au menu de petits en cas à prix (relativement) modérés, mais autant ne pas venir ici.

A l’autre extrême budgétaire (repas à 10€), nous avons déniché la Trattoria Anzolo Raffael, avec sa petite terrasse sur campo Angelo Raffaele (Dorsoduro, tel : 5327456, fermé lundi et mardi). Restaurant familial, quelques plats typiques, de bons vins du pays, c’est vraiment une excellente adresse comme on aimerait en trouver plus. La Trattoria Ai Cugnai (Piscina del Forner 857, tel: 5289238, fermé lundi, derrière l’Accademia) est aussi une maison familiale. Mme Leonida s’enquiert particulièrement de la satisfaction des clients, elle ne devrait pas se faire beaucoup de soucis, ses plats sont vraiment excellents. Essayez le risotto al pesto.
Un peu plus cher que le plus cher que le précédent.

Dans le quartier de San Marco il y a un endroit nommé Bora Bora (Calle Stagneri, près de Campo S. Bartolomeo, tel: 5236583). Décor kitsch et exotique, ambiance sympa et bon plats classique. Les serviettes en papier sont ornées d’une tahitienne portant une pizza.

A propos de pizza, elle est particulièrement fameuse au Jazz Club Novocento (campiello dei Samsoni, San Polo, tel: 5226565, près de Ruga Rialto, adresse introuvable, il faut demander son chemin), qui n’est pas un club de jazz mais une pizzeria avec un fond musical de jazz. Qu’importe, on y mange très bien.

Nous n’avons pas oublié les desserts. Evidement, ça commence par les glaces italiennes que l’on trouve à chaque coin de rue. Choisissez quand même les endroits qui ont une glace maison. Immense choix de parfums, ne pas manquer le tiramisu, la menthe, le chocolat noir, le citron... Et puis, il y a les douceurs plus typiques que l’on trouve dans les pâtisseries, comme le pan del doge, un biscuit croquant qui existe aussi au chocolat sous le nom de pan del moro (pain du maure). Et puis les zaletti veneziani, succulents gâteaux aux amandes, mmm!!!

Source : http://www.baronbaron.com/italie/venise.html - http://www.baronbaron.com

Venise : Voyager
- venise, l'orient et la mer -
- venise gothique-
- la renaissance -
- sur les pas de Titien -
- la terriblitâ  de Tintoret -
- Veronese et Palladio ou l'art de la mise en scène -
- venise baroque -
- les fastes du XVIIIe siècle -
- venise romantique et décadente -
- venise dans la modernité -
ALLER / VENIR à Venise
DORMIR à Venise
MANGER à Venise
BOIRE / DANSER à Venise
ECOUTER / VOIR à Venise
LIRE et s'informer sur Venise

Plus d'informations sur manger à Venise

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Site créé pour Le Carnaval de Venise - Histoire de Venise, Histoire des masques et costumes - Informations sur Venise - Hotels - Restaurants - Magasins

Toutes les images sont protégées par Copyright et droit d'auteurs. Si vous souhaitez utiliser une image, contactez-nous...

Cette page a été vue fois.